Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de broker meteorology
  • Le blog de broker meteorology
  • : A weather analyst blog for weather long range forecasts.
  • Contact

Profil

  • broker meteorology
  • Analyste
  • Analyste

Radar précipitations

Rechercher

Temps présent : observations

observations météo

Archives

Suivi des orages




 

/ / /

glob.mintemp.sm.season2.gif

 

 

What is a seasonal forecast?

 

Predictions of rainfall, frontal passages, etc. for a particular day at a certain location several months ahead has no usable skill. However, there is some skill in predicting anomalies in the seasonal average of the weather. The predictability of seasonal climate anomalies, which constitutes the seasonal forecast, results primarily from the influence of slowly evolving boundary conditions, and most notably sea-surface temperatures (e.g., El Niño and La Niña), on the atmospheric circulation. The inherent variability of the atmosphere (weather noise) and the lack of understanding of all of the components of the climate system require seasonal climate forecasts to be expressed probabilistically. Forecasts are made for three equi-probable categories of below-normal (dry conditions), near-normal (around the average), and above-normal (wet conditions). A probability is assigned to each category, indicating the chance of the particular category to occur during the target season.

 

Chart : our experimental model

 

We provide seasonal forecast for the enregy, financial and economical sectors.

 

 

La prévision saisonnière consiste à prévoir la moyenne des paramètres météorologiques (température, précipitations) pour les 4 à 6 mois à venir, à l'échelle d'une zone comme la France. Il ne s'agit pas de prévisions classiques (limitées à 7 jours) décrivant dans le détail des situations météorologiques : le type de temps, la température minimale et maximale et la force et la direction du vent.

La prévision saisonnière exprime le scénario le plus probable parmi trois scénarios prédéfinis: proche, en dessous ou au-dessus de la moyenne. Ce qui donne pour la température « chaud », « normal » ou «froid », et pour les précipitations, « humide », « normal » ou « sec ». On cherchera par exemple à déterminer si l'été prochain sera en moyenne chaud et sec ou froid et humide en Europe de l'Ouest.


Pour effectuer ces tendance onn utilise comme pour les prévisions classiques des modèles (simulations informatiques) planétaires. Mais, ceux-ci reproduisent en plus le comportement d'autres milieux en forte interaction avec l'atmosphère, comme l'océan. La structure océanique varie beaucoup moins vite que celle de l'atmosphère. La part de prévisibilité atmosphérique à échelle saisonnière provient justement de ce qu'on retrouve dans l'atmosphère une part de la variation lente océanique. On peut retrouver alors dans l'atmosphère des conditions qui vont privilégier par exemple un passage très au nord des perturbations atlantiques, ou qui vont modifier radicalement les zones soumises à de fortes pluies dans les tropiques, ou encore qui vont générer de fortes chaleurs et sécheresses.

Les performances des prévisions saisonnières sont très variables selon le lieu, la saison et le paramètre météorologique concerné. Elles sont meilleures pour la température que pour les précipitations, et pour la température, meilleures en hiver qu'en été. Elles sont très informatives dans la ceinture inter-tropicale, sur le pourtour du Pacifique. En revanche, la prévisibilité de la température en Europe de l'Ouest sans être nulle, reste faible. Ceci est dû aux caractéristiques de la circulation générale de l'atmosphère au-dessus de l'océan atlantique aux latitudes tempérées. Ces prévisions sont donc à manier avec prudence.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Impacts de foudre

Météo Paris

Météo Paris

Températures actuelles

observations météo