Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de broker meteorology
  • Le blog de broker meteorology
  • : A weather analyst blog for weather long range forecasts.
  • Contact

Profil

  • broker meteorology
  • Analyste
  • Analyste

Radar précipitations

Rechercher

Temps présent : observations

observations météo

Archives

Suivi des orages




 

/ / /

 

Depuis un siècle, dans le domaine de la météo et de la climatologie comme dans l’ensemble des sciences et techniques, les progrès scientifiques sont considérables : non seulement dans la prévision mais aussi dans les moyens d’observation et de relevés. Ainsi, les relevés devenant plus fiables et mieux répartis à la surface du globe, les chiffres s’affinent et révèlent des disparités qui peuvent interpeller : il est communément admis que les températures augmentent régulièrement, que le nombre de jour de gel diminue, et bientôt, avec les progrès de l’altimétrie par satellite, tout le monde semble constater une élévation du niveau de la mer ! Parallèlement, la teneur des gaz à effet de serre dans l’atmosphère semble augmenter dans les mêmes proportions. Ainsi, une nouvelle théorie a t’elle vu le jour : celle du réchauffement climatique global causé par les activités humaines. (ce qui n’est pas prouvé, nous le verrons…).

 

A cette théorie, qui s’est affirmée depuis 1989 (nous verrons pourquoi précisément en cette période), sont venus se greffer tous les aspects politiques, écologistes et économiques : il faut réduire les émissions de CO2 afin de freiner une évolution que l’on croit devoir être désastreuse pour la planète et ses habitants. Un véritable lobby s’est donc formé autour de la thématique du réchauffement climatique. Une économie aussi. Et des arguments politiques…

 

Or, dans les coulisses du GIEC et autres organisations louables, il y a des chiffres, des données et des chercheurs qui ne sont pas unanimes : si réchauffement il y a, il est jusqu’à présent beaucoup plus faible que ce que l’on nous dit…Il n’est pas uniquement d’origine anthropique…On s’aperçoit que les stations météo jadis situées en pleine campagne sont maintenant rattrapées par l’urbanisation galopante, se trouvant en pleine ville, avec des températures plus élevées. On s’aperçoit aussi que l’Antarctique n’a jamais été aussi froid à l’heure actuelle depuis ces 6000 dernières années, avec une accentuation depuis 1979…Quant aux fluctuations de nos glaciers de montagne, ne s’agit-il pas avant tout de fluctuations climatiques naturelles, au sortir d’une période froide au XVIII è siècle appelée « Petit Age Glaciaire » ?

Quoiqu’il en soit, derrière chaque affirmation péremptoire se cache une contre-vérité. Tout au plus peut-on dégager une légère tendance globale au réchauffement récent dans les grandes villes. Les simulations qui prévoyaient une hausse des températures moyennes de 4° à 6°C à l’échéance 2100 sont d’ores et déjà considérées comme fausses au vu de ce qui s’est passé depuis les années 1990, où le climat s’est réchauffé de +0.4°C contre une prévision de +1°C ! quant à l’élévation du niveau de la mer, il n’est même pas prouvé qu’elle existe de façon homogène…quelques millimètres tout au plus...

A nous de faire le tour des chiffres, à vous de juger ensuite…Loin d’être anti-environnementalistes, les auteurs restent simplement méfiants face aux chiffres qui vont trop souvent dans le même sens, en se demandant pourquoi ? Quant aux bonnes résolutions en vue de réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère : fort bien ! en effet, il vaut mieux respirer un air sain, qu’il soit chaud ou froid de toute façon !!!

 

01bossons1820

 

Le glacier des Bossons en 1820 (lithographie d'époque) : la langue glaciaire s'avançait jusque dans la vallée de Chamonix. C'était à l'époque du "Petit Age glaciaire " (Little Ice Age).

 

A SUIVRE : cela va bientôt se reproduire...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Impacts de foudre

Météo Paris

Météo Paris

Températures actuelles

observations météo