Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de broker meteorology
  • Le blog de broker meteorology
  • : A weather analyst blog for weather long range forecasts.
  • Contact

Profil

  • broker meteorology
  • Analyste
  • Analyste

Radar précipitations

Rechercher

Temps présent : observations

observations météo

Archives

Suivi des orages




 

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 18:17

 

euT2mProbSea-copie-4.gif

 

Alors que nos analystes avaient bien anticipé le retour d'un temps plus maussade pour cet été avec la reprise d'une pluviométrie dans les normales (qui s'avère finalement excédentaire) , nos récentes modélisations de l'atmosphère semblent indiquer la perspective d'un nouvel hiver froid sur l'Europe de l'ouest; un froid anormal qui pourrait même s'installer dès cet automne. Dans un contexte économique déjà obéré par la crise, un froid rigoureux pourrait avoir des répercussions supplémentaires sur la consommation, notamment sur les cours de l'énergie (gaz, pétrole...) dont les prix risquent alors de connaître de nouvelles flambées.

 

Europe : la menace d'un hiver très froid
Il faut bien se rendre à l'évidence : depuis quelques années, les saisons redeviennent plus marquées avec le retour d'un cycle à hivers froids. Cette tendance s'était déjà manifestée dans l'hémisphère sud depuis les années 2005, et semble se dessiner progressivement dans l'hémisphère nord.
Ces cycles s'inscrivent dans la variabilité naturelle du climat, n'en déplaise aux partisans de la pensée unique du réchauffement climatique. Mais nous ne faisons pas non plus le jeu des "climato - sceptiques" : nous constatons.

Après un réchauffement planétaire global et incontestable culminant entre 1998 et 2008 en moyenne, il semble que notre climat soit entré en "phase de plateau", c'est à dire de stabilisation. Les premiers signes d'un refroidissement sont déjà observables, notamment dans l'hémisphère sud.

Les raisons d'un changement climatique sont multiples, mais nous retenons un facteur important : la baisse d'activité solaire qui se confirme, et qui pourrait conduire, d'ici à 2020, au retour de conditions semblables aux années 1970, voire même davantage (conditions proches de celles du 19è siècle) selon certaines modélisations.

D'autre part, alors que les climatologues s'attendaient à la fin de l'épisode froid La Nina dans le Pacifique, avec éventuellement la mise en place d'un faible El Nino (anomalie chaude), les derniers relevés montrent qu'il n'en est rien : la Nina, en partie responsable de l'hiver dernier rigoureux, pourrait se prolonger et persister jusqu'en 2012.

D'un point de vue beaucoup plus proche, et peut-être seulement passager, il semble que l'Europe se dirige vers un nouvel hiver froid : un froid qui pourrait se mettre en place rapidement dès l'automne sur l'Europe de l'ouest. Il s'agirait d'un froid sec en général, avec un risque d'intempéries marqué sur le pourtour méditerranéen.

De l'autre coté, les USA pourraient conserver une tendance " plus douce " que les moyennes sur la côte Est, tandis que le froid serait à nouveau rigoureux sur la côte Ouest du Canada ainsi qu'en Alaska.

Concernant l'Est des USA et le Québec, l'hiver dernier nous a prouvé qu'une anomalie "plus douce " pouvait conduire à d'intenses chutes de neige, avec des blizzards pouvant paralyser l'économie : nous resterons donc prudents à ce sujet pour l'instant.

Partager cet article

Repost 0
Published by broker meteorology
commenter cet article

commentaires

Impacts de foudre

Météo Paris

Météo Paris

Températures actuelles

observations météo